La Gazette de LARUE Version texte:

 

 LA GAZETTE DE LARUE

ALEX LARUE

« VOTER À DROITE C’EST GRAVE DOCTEUR ? »

www.alexlarue.fr

  LA GAZETTE DE LARUE / P 01 

 NON! 

MA DROITE À MOI N’EST PAS UNE MALADIE HONTEUSE.

Être de droite en 2020 c’est être libre. Libre de penser et d’agir selon ses principes et ses valeurs. Je ne suis pas candidat pour promouvoir un modèle de vie, mais un modèle de ville. À Montpellier, chacun doit pouvoir trouver sa place et vivre comme bon lui semble dans le respect des autres et des lois de la République. Être de droite ce n’est pas vouloir imposer un modèle de vie pour tous. C’est au contraire laisser la liberté individuelle s’exprimer et se réaliser dans le respect des règles.

MA DROITE À MOI N’EST NI TRISTE NI RINGARDE.

Le Montpellier que j’aime et que je vous propose de vivre ensemble est un Montpellier créatif, bouillon- nant de projets, accueillant, vivant et ambitieux. Mais c’est aussi un Montpellier fait de quartiers tran- quilles, de ruelles propres et charmantes, de places et d’espaces verts pour profiter en famille et entre amis de moments paisibles. Je veux que Montpellier retrouve sa lumière et son atmosphère si particulière qui faisait tout son charme quand elle était encore elle même.

MAIS REVENIR EN ARRIÈRE EST IMPOSSIBLE. ET CE N’ÉTAIT PAS TOUJOURS MIEUX AVANT.

Une chose est sûre c’est que ce climat de joie, de paix, de créativité, de tolérance et d’accueil est l’ADN de cette ville. Il est temps de changer pour le retrouver.

  « Et comment comptez-vous faire? »

AU « NI DROITE NI GAUCHE » ET NI BEAU NI MOCHE DE LA PROMESSE TRAHIE D’UN NOU- VEAU MONDE QUI SE RÉVÈLE PLUS « ANCIEN QUE L’ANCIEN », MA DROITE À MOI PROPOSE LA VISION D’UNE VILLE HARMONIEUSE, RES- PECTUEUSE ET AMBITIEUSE.

A la ridicule politique spectacle qui nous est imposée depuis ces dernières années, aux délires totalitaires d’une gauche radicale qui a perdu tous ses repères, aux idées « tendances » et « hors sol » de soi-disants écologistes emprisonnés dans une doctrine qui ne dit pas son vrai nom, je vous propose une autre voie : celle de l’intérêt général, et du respect des montpelliérains qui méritent mieux que d’être pris pour des imbéciles ou des sujets dociles.

 FAIRE CE QUI EST JUSTE AU BON MOMENT ET AU BON ENDROIT DEMANDE SIMPLEMENT UN PEU DE BON SENS, DES COMPÉTENCES ET DU COURAGE.

Aux progressistes mondialistes à marche forcée, aux frileux aigris qui ne se rêvent que dans le repli sur soi je propose une alternative révolutionnaire : une droite sociale et inventive!

Montpellier se croit de gauche! Mais depuis toujours elle vit à droite

La politique menée par Georges Frêche dans les année 80 et 90 était typiquement celle d’un grand homme qui aimait plaisanter sur son passé maoiste mais qui était surtout diplômé d’HEC! En visionnaire cultivé, il a su avant tout le monde en France développer l’attractivité écono- mique en maîtrisant le marketing territorial et un rayonnement culturel, sportif et universitaire de statut international. Ses stratégies ne reposaient pas sur des principes de gauche, mais bel   et bien sur une sensibilité de droite. Une droite ambitieuse pour sa ville plus que pour lui même, une droite humaine, sensible, solidaire et tolérante. Cette droite, c’est la mienne, et je ne la cache pas comme une maladie honteuse. vous aussi, vous en serez fiers.

De quelle gauche parle t’on?

QUI SONT CES CANDIDATS AUTOCENTRÉS SUR LEUR CARRIÈRE ET LA SURVIE D’UN CLAN ET QUI CROIT POUVOIR DÉTENIR LES CLÉS DE LA VILLE POUR LUI MÊME EN EXCLUANT TOUS CEUX QUI N’EN SONT PAS?

Qui sont ces candidats incapables de voir loin et qui n’ont rien compris d’un monde qui doit penser à la vitesse de la lumière et agir sans laisser personne au bord du chemin?

Est-ce que vous voulez vraiment les revoir encore 6 ans?

   LA GAZETTE DE LARUE / P 03 

2020 C’EST LE MANDAT DU TOUT OU RIEN!

Si nous nous trompons encore, dans 6 ans il sera trop tard. Le monde va trop vite et la concur- rence des métropoles est féroce. Nous nous sommes déjà trop trompés. Montpellier est saturée par une croissance démographique mal maîtrisée, un urbanisme anarchique, une mobilité as- phyxiée, une liberté entravée par une insécurité devenue insupportable, un cadre de vie enlaidi par la saleté récurrente, un climat étouffant et révoltant installé par un clan qui ne comprend plus rien depuis longtemps et qui ne pense qu’à conserver ses privilèges.

SI MONTPELLIER NE REPREND PAS EN MAIN SON DESTIN EN MARS 2020, C’EST LA FIN D’UN RÊVE ET LE DÉBUT D’UN CAUCHE- MAR QUI S’ANNONCE. MONTPELLIER A PERDU SANS SE BATTRE SON STATUT DE CAPITALE RÉGIONALE!

Qu’est devenu le Montpellier qui séduisait les entreprises à la pointe de l’informatique, de la recherche médicale, de l’agronomie, de la médecine? Quel avenir donner à nos universités qui séduisent le monde entier et offrent un bassin d’excellence à tous les projets innovants?

Étudiant, j’arpentais les rues de la ville avec mes amis et croyez-moi, on ne s’ennuyait jamais. Ou sont les festivals internationaux de danse, de musique classique,et d’’opéra? Ou sont les concerts et les événements sportifs de dimension mondiale qui faisaient de Montpellier la petite barcelone? Michael jackson, Bruce Springsteen, Pink Floyd, Daft Punk, Chemical Brothers, U2, James Brown, The Rolling Stones, l’accueil de la coupe du monde de football en 1998, de la coupe de monde de rugby en 2007, Borealis, Electromind, les états généraux du rock… Que reste

-t-il de ces  beaux  jours?  Le  Fise,  et  nous  pouvons  le  remercier  d’être  encore  à  Montpellier… De la salle victoire 2, du Rockstore, du Zenith en passant par le Corum et l’Arena, il est temps d’offrir à montpellier les têtes d’affiches auxquelles nous avons droit!

ET SI UN NOUVEAU STADE DE FOOTBALL VOIT LE JOUR, JE PROPOSE QUE LE STADE DE LA MOSSON DEVIENNE L’ENCEINTE D’ÉVÉNEMENTS À DIMENSION MONDIALE ET L’ÉCRIN DÉDIÉ AUX ASSOCIATIONS ET AUX RENDEZ-VOUS POPULAIRES QUE MONT- PELLIER MÉRITE.

Est-il normal d’aller à Sète ou à Nîmes pour assister à un concert digne de ce nom? Vous êtes fans des festivals de Sète? C’est tendance et top non? Vous êtes fans des concerts donnés dans les arènes de Nîmes? Il y a du lourd non? Et bien ces deux villes ont choisi deux maires de droite! étonnant non?

Faux! la droite c’est d’abord la liberté. mais une liberté animée du sens des responsabilités. Une liberté qui ne doit nuire à personne. Chacun sa place et une place pour chacun. C’est ça ma droite. C’est la gauche le régime autoritaire. Parce qu’elle impose ses dogmes bien pensants en nous fai- sant la morale du matin au soir dans l’hypocrisie et le mensonge de ce qu’elle fait réellement.

  LA GAZETTE DE LARUE / P 05  

Vous préférez un maire violent, agressif, sectaire? Incapable de discuter sans rapport de force? Vous préférez un maire qui joue l’acteur du matin au soir pour se faire briller dans le miroir?

Vous pensez qu’être gentil c’est être faible?

Il est temps de changer de conversations dans cette ville qui ne sait plus se parler. Le premier

climat qui doit baisser en température c’est l’ambiance qui règne dans notre mairie. Tout est sujet à conflit, à guerre d’ego et de « moi je », la moindre décision pour changer la place d’un bac à géranium fait l’objet d’un comportement agressif et violent. Comment voulez-vous qu’il règne un sentiment de sécurité et de sérénité quand même les élus se comportent comme des délinquants?

Oui je suis gentil. et j’en suis fier.

C’est même ma force principale dans mon activité professionnelle d’avocat spécialisé dans la

négociation. Une activité professionnelle que j’exerce ici, à montpellier, et qui m’a fait connaître l’ensemble du tissu économique et social de notre ville. Je parle à tout le monde parce que c’est normal. Si je me présente à vous aujourd’hui, ce n’est pas pour trouver un job ni pour placer mes amis ou distribuer l’argent public à des courtisans. Vous le constaterez en découvrant ma liste de colistiers. Des femmes et des hommes non encartés pour leur grande majorité, que j’ai sélectionné et qui me font l’honneur de me rejoindre pour exercer leurs compétences et leur dévouement à Montpellier.

Je ne serai pas un maire « monsieur je sais tout ».

je serai le maire qui saura s’entourer des meilleures volontés et des meilleures compétences

pour que la mairie travaille avec la priorité permanente de l’intérêt général. Le maire qui se croit meilleur que tout le monde c’est terminé! Le maire urbaniste qui dessine des plans au stylo bic, le maire avec sa lance de pompier pour nettoyer les rives du lez, le maire architecte, le maire en trottinette, le maire casquette à l’envers pour faire le « djeun », le maire qui fait des selfies et qui prétend « réparer la République », un maire qui se proclame « podemos, insoumis, bonapartiste, anarchiste, écologiste, citoyens, socialiste, et mille autres en noms en « iste » pour au final n’en signifier qu’un : opportuniste. Alors oui désolé chèrs (es) amis (es), je suis au regret de vous dire que je ne serai pas ce maire là. Je serai un maire de droite mais pas ringard, un maire gentil mais pas un lâche, un maire qui aura de l’ambition pour montpellier plus que pour moi même, un maire qui parlera à tout le monde pour que les choses avancent dans l’in- telligence et le bon sens. Un maire dont vous serez fiers (es). Alors les et 22 mars prochain, dans l’isoloir, seul (e) avec votre amour de montpellier vous pourrez sans honte voter pour moi.

 

Alex Larue Canditat d’union de la droite et du centre. www.alexlarue.fr

De celle des faits divers, des incivilités et des agressions, des passages en force, des in- sultes, des provocations et des violences qui pourrissent notre qualité de vie et nous empêchent de vivre heureux tout simplement. Faire des choses simples, se réunir, parta- ger, se balader devient une mission à haut risque. Le lien social s’est dégradé du fait de cette insécurité galopante notamment pour les plus fragiles d’entre nous…

C’est devenu insupportable…!

LES DEALERS, LES AGRESSEURS, LES PUNKS À CHIEN, LES COW-BOYS DE QUARTIER C’EST TERMINÉ. ÉLU MAIRE, JE PRENDRAI UNE PREMIÈRE MESURE D’URGENCE: RE- CRUTER 100 AGENTS DE POLICE MUNICIPALE DANS LES MEILLEURS DÉLAIS

Les effectifs de la Police Municipale sont insuffisants. Une centaine d’agents formés aux mis- sions de médiations, de proximité, mais aussi de la surveillance du bon ordre, de la tranquillité et de la sécurité publique est à recruter immédiatement.

 LA SÉCURITÉ À 360°

• La sécurité dans les transports publics. 

POUR UNE TOLERANCE ZERO 

Je veux instaurer des patrouilles de Police Municipale qui auront lieu à toute heure et sur l’ensemble du ré- seau Bus et Tramway. Leur mission ne sera pas d’oppresser les usagers, mais bel et bien de les protéger.

• La sécurité dans le voisinage.

> UN NUMÉRO D’APPEL POUR LES CONFLITS DE VOISINAGE

Une équipe d’intervention composée d’agents de Police Municipale et de médiateurs spécialisés inter- viendra pour répondre aux appels et réinstaller un climat de respect mutuel entre voisins quel que soit le quartier concerné.

• Généralisation des loges de gardiens.

Je complèterai le dispositif en installant un gardien permanent dans chacune des résidences gérées par ACM, qui sera connecté en permanence à la police municipale pour assurer un maillage total de la ville.

• La sécurité à l’école.

Il n’est plus question que les enfants comme les parents se rendent à l’école avec la boule au ventre. Les heures d’entrée comme de sorties des écoles maternelles et primaires seront protégées. Le temps périscolaire sera principalement dédié à l’éducation civique et au respect de l’autre…Vivre ensemble cela ne se décrète pas, cela s’apprend et dès le plus jeune âge.

• La sécurité dans les espaces publics.

Les dealers, les punks à chien, les agresseurs, les mineurs braqueurs c’est terminé.

J’engagerai l’ensemble des forces municipales en bonne coopération avec le Préfet et la Police Nationale pour ne plus laisser un centimètre carré de bitume dans la ville à ces individus nuisibles.