photo du candidat à la maire de montpellier : Alex LARUE
Alex

LARUE

Alex

LARUE

logos_partis
Pour Montpellier,
il est temps de changer.

ELECTIONS

MUNICIPALES

2020

logos_partis
Pour Montpellier,
il est temps de changer.

interview

POUR MONTPELLIER,
IL EST TEMPS DE CHANGER

Pourquoi un changement ?

Car cela fait plus de quarante années que la même équipe applique les mêmes recettes alors que la situation s’est dégradée et que la ville est déclassée. Car les défis auxquels nous sommes confrontés rendent nécessaires une nouvelle vision, une nouvelle ambition, une nouvelle équipe, de nouvelles pratiques.

Changer pour quoi ?

Pour une ville plus sûre, une ville plus responsable, une ville plus ambitieuse, une ville plus solidaire et une ville plus verte. Les femmes et les hommes qui composent notre liste proviennent d’horizons divers et sont animés par la même ambition de redonner à notre ville la place qui devrait toujours être la sienne Vous trouverez ci-après nos principales priorités même si de nombreux autres sujets auraient pu être détaillés. Nous sommes à votre disposition pour échanger librement, sans tabous sur ces sujets pour qu’ensemble nous puissions, enfin, changer Montpellier.

LA SÉCURITÉ LA PREMIÈRE DES LIBERTÉS

Le constat :

La situation n’a jamais été aussi préoccupante en matière d’insécurité à Montpellier. Il n’est pas acceptable que dans la septième ville de France, les habitantes et les habitants modifient leurs habitudes de vie en raison de l’insécurité qui règne en ville.

Nos mesures :

> Recrutement de 100 policiers municipaux supplémentaires.

> BIP d’urgence discret (dans un sac ou une poche) géo-localisable par une pression et connecté à la police municipale qui interviendra rapidement pour nos seniors et les commerçants.

> Création d’une police des transports pour le réseau des Bus et Tramways.

> Généralisation des loges de gardiens connectées à la police municipale dans les résidences ACM pour assurer un meilleur maillage de la Ville.

> Protection des sorties d’écoles : sécurisation par du personnel retraité de la Police, de la Gendarmerie ou de l’armée encadrés par la Police Municipale.

UN BIG BANG EN MATIÈRE D’URBANISME: REPRENONS LA MAÎTRISE DE NOTRE ESPACE ET RENDONS LE PLUS PROPRE

Le constat :

Nous sommes passés de « Montpellier la Surdouée » à « Montpellier la Saturée ». Il est grand temps de repenser la ville pour lui rendre sa qualité de vie et sa propreté.

Nos mesures :

> Organisation dès le mois de septembre 2020 des Etats Généraux de l’immobilier et de l’urbanisme avec les différents intervenants du secteur pour repenser la ville : fédération du bâtiment, architectes, urbanistes, associations de quartiers, promoteurs, sociologues, agents immobiliers, paysagistes, etc. Pause de deux ans sur les nouveaux projets de construction de logement neufs sur la commune de Montpellier.

> Un vaste plan de rénovation des logements anciens pour les mettre aux normes notamment en matière thermique et environnementale.

> Redéfinition du rôle de la SERM pour remettre de la fluidité dans le marché du logement.

> Mise en place d’un programme de reboisement de la ville et de préservation du secteur pavillonnaire.

> Suivi annuel et public de la situation en matière de propreté de tous les quartiers en relation avec les associations et comités de quartiers.

LES MOBILITÉS : UN ENJEU DE SOCIÉTÉ

Le constat :

Les déplacements dans la ville sont devenus difficiles et dangereux. Cela accentue la pollution, entraîne des tensions et freine l’activité économique et contribue à l’isolement des plus fragiles d’entre nous.

Nos mesures :

> Projet d’un tunnel urbain d’Est en Ouest de la ville pour détourner le trafic de transit qui vient saturer la circulation locale et permettre ainsi de libérer de l’espace en surface pour faire coexister toutes les mobilités.

> Création d’un vrai réseau de pistes cyclables avec comme priorités : continuité et sécurité.

> Mise en œuvre d’un vaste plan d’ouvrages d’arts (ponts, mini-tunnels, contournements) pour lutter contre les bouchons sur les principaux axes de la Ville.

> Création d’un parking à l’Ouest de l’Ecusson pour renforcer l’attractivité du centre-ville.

> Expérimentation d’un tram-fret pour livrer les commerces du centre-ville et désengorger la ville le matin.

UNE GOUVERNANCE APAISÉE, UN TERRITOIRE PACIFIÉ, UNE POLITIQUE DE PROXIMITÉ

Le constat :

Le Maire actuel est en lutte permanente avec les principaux partenaires de la ville : Région, Département, CCI, etc. La ville est déclassée et isolée et le lien de proximité s’est distendu.

Nos mesures :

> Création d’un « G6 » réunissant l’Etat, la Région, le Département, la Métropole, la CCI et la Chambre des Métiers et de l’artisanat qui se fixera des objectifs communs avec un suivi régulier et transparent des actions mises en œuvre.

> Mise en place d’une véritable démocratie de proximité : possibilité donnée aux associations de quartiers d’inscrire des sujets à l’ordre du jour du conseil municipal, mise en place de budget participatif de quartier, deux réunions de quartier publiques par an en présence du maire et de l’adjoint de quartier pour suivre les demandes et expliquer les réalisations et les projets.

> Redéfinir l’action de l’indispensable réseau des Maisons pour tous qui doit être à nouveau au service des quartiers et des habitants car il contribue au lien social et éducatif et à la proximité.

UNE GOUVERNANCE TRANSPARENTE ET EFFICACE

Le constat :

Les habitantes et les habitants se plaignent du manque de transparence de la gestion notamment pour les attributions de logements sociaux et de subventions aux associations

Nos mesures :

> Mise en place d’une procédure totalement transparente et objective d’attribution et de maintien des logements sociaux.

> Raccourcissement du délai d’attribution des logements sociaux.

> Signature de contrats d’objectifs pluriannuels avec les associations avec la nécessité de présenter les projets et les objectifs avec un suivi transparent de l’utilisation des subventions.

> Pouvoirs renforcés à l’élu(e) de l’opposition qui dirigera la commission des finances.

UN DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE AMBITIEUX ET RESPONSABLE

Le constat :

Les atouts de notre territoire ne sont pas assez exploités et notre développement économique ne prend pas assez en compte les enjeux environnementaux

Nos mesures :

> « Notre matière première c’est la matière grise » : nous devons mettre en avant notre capacité à former des étudiantes et des étudiants de haut niveau notamment dans les domaines de la santé, de l’agronomie, des nouvelles technologies en leur offrant des débouchés locaux en partenariat avec nos écoles, universités, laboratoires. Création d’un réseau mondial d’anciens étudiants de Montpellier avec des manifestations régulières.

> Soutenir le tissu local de nos entrepreneurs, artisans et professionnels libéraux trop souvent délaissés au profit d’acteurs nationaux - Création d’une Agence Métropolitaine de développement en partenariat avec la CCI et la Chambre des Métiers et de l’artisanat.

> Axer notre développement économique sur la croissance verte avec les énergies renouvelables et l’innovation technologique responsable.

> Aucune augmentation des taux d’imposition sur le mandat et diminution de la pression fiscale en maintenant la qualité du service public.

UNE POLITIQUE CULTURELLE ET SPORTIVE AMBITIEUSE ET À DESTINATION DE TOUTES ET TOUS

Le constat :

La culture et le sport, deux merveilleux vecteurs pédagogiques, n’ont pas été assez mis en avant durant le mandat écoulé. Notre ville a perdu de son attractivité en matière culturelle.

Nos mesures :

> Retisser des liens avec l’ensemble des acteurs du milieu culturel au-delà des étiquettes politiques en libérant les initiatives en matière de création.

> Redéfinition d’une politique culturelle ambitieuse et concertée en partenariat étroit avec les autres acteurs du territoire avec lesquels les liens sont dénoués : Région, Département et agglomérations voisines.

> Accentuer les actions pour faire de Montpellier un lieu incontournable des industries culturelles et créatives et notamment la filière des tournages et de l’ensemble des métiers liés.

> Soutien accru au sport amateur avec la création de nouveaux lieux et de nouveaux créneaux avec notamment la réhabilitation du Zénith.

> Mise en place d’un débat public et transparent sur les enceintes sportives existantes, à créer ou à réhabiliter et leur localisation et financement.

UNE VILLE SOLIDAIRE SOUCIEUSE DE SES AÎNÉS AUX COTÉS DE SES ÉTUDIANTS ET PLUS ACCESSIBLE

Le constat :

Nos ainés ne sont pas assez considérés et mis en avant. Nos étudiants souffrent de plus en plus de précarité et manquent de débouchés locaux.

Nos mesures :

> Nos aînés seront au centre de nos préoccupations car ils ont tant à transmettre : mise en place de cours de soutiens sur la base du volontariat notamment à travers le réseau des Maisons pour tous, présence à la sortie des écoles pour assurer le lien intergénérationnel, création de « comités des sages » notamment en matière éducative, économique et culturelle. Mise en place d’une tarification attractive des transports en commun pour les retraités.

> Création de la Fondation « Montpellier Demain ! » pour lutter contre la précarité des étudiants et leur permettre de trouver en partenariat avec nos Universités et écoles des débouchés professionnels locaux.

> Création de la « Maison du stagiaire » pour permettre à celles et ceux qui n’ont pas les « bonnes entrées » de valoriser leurs compétences dans le monde professionnel dans la perspective d’un emploi adapté à leur parcours.

> Plan d’accessibilité de la Ville sous la responsabilité d’un élu dédié.

LE SERVICE PUBLIC AU CŒUR DE NOTRE ACTION: SOUTIEN ACCRU A NOTRE HÔPITAL ET LIEN DE CONFIANCE RENOUÉ AVEC LES AGENTS ET PERSONNELS

Le constat :

Un paradoxe, notre CHU est dans l’excellence médicale, représente un poids économique considérable mais il n’est pas assez soutenu. Le lien avec nos agents et les personnels de la Ville et de la Métropole notamment est distendu.

Nos mesures :

> La mise en place d’un Plan Hôpital de grande envergure pour améliorer les conditions d’accueil des patients et améliorer les conditions de travail des personnels : une enveloppe de 100 millions d’euros pourra être mobilisée sur le mandat (en partenariat notamment avec les autres collectivités) pour financer des travaux et un nouveau parking pour le personnel et les patients.

> Les relations sociales à la ville et à la Métropole notamment doivent être réinventées pour mettre en avant la confiance mutuelle, la considération et la qualité du service public comme priorités.

> La réussite du prochain mandat passe nécessairement par un travail en commun des élus, des agents et différents personnels. Je m’impliquerai personnellement et fortement pour y parvenir.

NOTRE PACTE

DE CONFIANCE

Nous nous engageons sur les résultats suivants à la fin du mandat :

1/ Recrutement de 100 policiers supplémentaires sur le mandat

2/ Baisse de 25% des faits de délinquance

3/ Transparence et accélération des traitements des demandes de logements sociaux : 75% des demandes devront être traitées dans un délai maximal de deux ans

4/ Mise en place d’un « Plan Hôpital » pour améliorer les conditions d’accueil des patients et les conditions de travail des personnels

5/ Création de la Fondation « Montpellier Demain ! » pour lutter contre la précarité des étudiants et favoriser les débouchés locaux pour nos étudiants

6/ Mise en place d’une nouvelle politique des relations sociales à la Ville et à la Métropole pour améliorer le service public et les conditions de travail de nos agents

Si nous n’atteignons pas ces objectifs, nous nous engageons collectivement devant huissier à ne pas solliciter un nouveau mandat !

Alex LARUE Au nom de la Liste « Pour Montpellier, il est temps de changer »